Pavillon Sicli Pavillon Sicli Pavillon Sicli Pavillon Sicli Pavillon Sicli Pavillon Sicli

Un joyau architectural: l’usine SICLI

Ce bâtiment emblématique, sculptural, posé tel un objet du troisième type sur une aire de la zone industrielle, possède toutes les qualités pour constituer un jalon architectural important dans le cadre du futur aménagement du quartier Praille-Acacias-Vernets (PAV).

Selon la rumeur, le directeur de Sicli, lors d’une halte sur l’autoroute N1, fut séduit par la structure de la nouvelle station-service de Deitingen que l’ingénieur Heinz Isler venait de réaliser et décida de lui confier la conception de sa nouvelle usine à Genève.

Né en 1926, Heinz Isler, s’intéressa très tôt aux membranes en béton, puisque son travail de diplôme à l’EPFZ portait déjà sur ce type de structure. Ses formes, au départ relativement géométriques, tendent peu à peu à s’affiner jusqu’à ressembler à des ailes d’oiseau. Parmi les quelque 1500 voiles en béton mince qu’il a édifiés dans toute l’Europe, celui de l’usine SICLI est l’un des plus exceptionnels dans sa configuration spatiale et son affirmation plastique.

Sur un plan d’une simplicité extrême associant deux carrés de taille différente, l’un réservé à l’exploitation et l’autre aux bureaux, se développe sous une seule membrane en béton de forme libre l’ensemble des activités de l’usine. La vaste coque spatiale qui en résulte repose sur sept appuis seulement. Le voile de béton aux formes libres contraste avec les façades vitrées planes glissées sous cette aile gracile. La présence d’une ouverture centrale de très grand diamètre contribue à l’élégance de la structure. Par ailleurs, une importante échancrure du voile, en forme de goutte d’eau, située à la jonction des deux entités fonctionnelles de l’usine, éclaire un patio planté de conifères.

Adresse: 45, route des Acacias / 30, rue Boissonnas
Ingénieur civil : Heinz Isler, Burgdorf
Architecte : Constantin Hilberer, Genève
Maître de l’ouvrage: SICLI matériel incendies SA
Construction: 1968-69

Texte publié à l’occasion des Journées européennes du patrimoine 2012. Auteurs : I. Claden et J.-P. Lewerer, photos Olivier Zimmermann

Références :